Passer à la caisseÉmeu Charlevoix0 item
Trouver un détaillant
Canada - Français
     

L'huile d'émeu et la dermatite péri-orale

 

Qu'est-ce que la dermatite péri-orale?

La dermatite péri-orale, aussi connue sous le nom de dermatite du menton, est une affection cutanée qui se caractérise par des petites papules inflammatoires et des vésicules parfois minuscules (boursouflures remplies d'eau) regroupées autour de la bouche, sous le nez, sur le menton et, dans de rares cas, autour des yeux. Ces papules ne formeront pas de comédons (boutons blancs et points noirs), de kystes ou de lésions puisqu'il ne s'agit pas d'acné. La peau peut également être rougeâtre sur le menton ainsi que sur la lèvre supérieure. Parfois, la surface de la peau peut devenir sèche et squameuse. La dermatite péri-orale touche environ 0,5% à 1% de la population, particulièrement les femmes âgées entre 20 et 40 ans. Elle dure habituellement pendant des mois, sinon des années (jusqu'à 2 ou 3 ans) et l'affection peut parfois se reproduire.

 

Quelles sont les causes de la dermatite?

Les causes de cette affection ne sont pas complètement connues. Les situations les plus observées et propices à la dermatite péri-orale constituent l'apparition de bactéries causées par une trop forte hydratation de la peau du visage. Les personnes ayant une peau sèche ou rugueuse, qui tiraille constamment, ont tendance à appliquer des crèmes cosmétiques plusieurs fois par jour pour soulager l'inconfort. Elles vont alors « surconsommer » ces produits cosmétiques. Certains ingrédients qui se retrouvent dans ces crèmes expliqueraient le déclenchement de l'éruption sans toutefois être un facteur de causalité parfait.

 

D'autres variables peuvent aussi y être associées telles que les facteurs physiques (vents forts, rayons ultraviolets, etc.), les facteurs hormonaux (grossesse, ménopause, etc.), les facteurs internes (levures et bactéries qui vivent sous la peau et dans les follicules pileux) ainsi que d'autres facteurs externes autres que les crèmes cosmétiques (dentifrice fluoré, nettoyants pour le visage, onguents, etc.)

 

Comment traiter la dermatite péri-orale?

Avant tout, une rationalisation de l'utilisation des produits hydratants en combinaison avec des antibiotiques permet de venir à bout de cette affection. Il existe deux traitements possibles, soit la thérapie locale ou orale. La thérapie locale inclut la crème de Métronidazole comme la Métrocrème. Cette crème antibiotique exerce une action qui tue les bactéries et diminue l'inflammation, permettant d'atténuer les symptômes de la dermatite (papules, rougeurs, boursoufflures, etc.) sur une durée du traitement de 2 à 3 mois. Normalement, les symptômes liés à la dermatite péri-orale devraient être moins apparents après 3 ou 4 semaines. Bien que tout le monde n'y soit pas sujet, ce type de crème peut entraîner des effets indésirables comme l'inconfort cutané (sensations de brûlure et de picotement), l'érythème, l'irritation de la peau, la sécheresse buccale ou même l'aggravation de la dermatite. La thérapie orale consiste à traiter la dermatite à l'aide de médicaments. Les antibiotiques doivent être consommés oralement entre 4 à 6 semaines et incluent le Magnésium de minocycline, de tétracycline ou de doxycycline. Bien que tout le monde n'y soit pas sujet, ce type de traitement a également rapporté des effets indésirables d'hypersensibilité cutanée comme la thérapie locale de la crème de Métronidazole.

 

L'huile d'émeu et la dermatite péri-orale

Hydratant exceptionnel, l'huile d'émeu pure est un produit 100% naturel et sans effets secondaires. Elle aide à rétablir et conserver l'équilibre hydrolipidique de la peau du visage. Elle peut aussi être combinée avec les traitements locaux ou oraux, pourvu qu'elle soit appliquée après l'application ou la consommation de l'antibiotique prescrit. Déjà reconnue pour aider à soulager les symptômes de la couperose, l'huile d'émeu aide à diminuer les rougeurs, les sensations de brûlure, de picotement et d'échauffement. Souvenons-nous que la dermatite péri-orale est, en grande partie, le résultat d'une « surhydratation » et qu'il faut être prudent concernant la combinaison des crèmes cosmétiques avec le traitement. Étant un produit naturel, l'option de l'huile d'émeu pure après l'application ou la consommation de ces antibiotiques n'est pas à négliger puisqu'il s'agit d'une solution hydratante équilibrée, anti-inflammatoire et hypoallergénique qui aide également la peau à se régénérer et à cicatriser.

 

 

Cliquer ici pour l'Huile d'émeu 100% pure

Cliquer ici pour le Savon hydratant à l'huile d'émeu

 

 

Sources externes, exceptées pour le dernier paragraphe :
OleassencePDG SantéThérapeutique Dermatologie

 
 

0 Commentaire  - Ajouter un commentaire


Laisser votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Incorrect essayez de nouveau

 

Livraison gratuite
Canada 50$ et plus
France 60€ et plus